Comment calculer exactement sa date d’ovulation ? 

La fertilité d’une femme, ou sa capacité à concevoir, est étroitement liée à son cycle d’ovulation, qui est marqué par le développement d’un ovule et la libération de l’ovaire une fois qu’il est mûr. Ce processus d’évacuation est appelé ovulation dans le milieu médical. L’ovule va pouvoir rencontrer les spermatozoïdes présents et peut ainsi être fécondé !

Identifier le moment le plus fertile

Le meilleur moment pour un couple pour essayer d’avoir un enfant est lorsqu’il peut déterminer le jour exact de son ovulation. L’ovule et les spermatozoïdes peuvent survivre jusqu’à six jours dans l’appareil reproducteur féminin. Par conséquent, la période la plus fertile commence quelques jours avant l’ovulation et se termine le jour de l’ovulation.

Nous pensons que deux rapports par semaine permettront de ne pas manquer la phase fertile du cycle !

Déterminer la date hypothétique

La durée moyenne et le moment du cycle menstruel d’une femme. La durée moyenne du cycle est de 28 jours, en commençant par le premier jour des règles. Près de 14 jours après la dernière série de règles et 14 jours avant la série de règles suivante, l’ovulation se produit.

La durée du cycle d’une femme varie selon son corps. Ainsi, certaines ont des règles de 30 ou 32 jours. Le moment de l’ovulation est influencé par cette période.

On s’attend à ce que l’ovulation ait lieu le 18e jour du cycle si celui-ci est supérieur à 32 jours, par exemple.

La phase post-ovulatoire de certaines femmes peut être plus courte, et les règles peuvent prendre effet 12 ou 13 jours après l’ovulation.

Ces moyennes vous aident à comprendre les différentes étapes du cycle, mais elles ne sont pas très précises ! L’identification précise du jour de l’ovulation devient plus difficile à ce stade.

Détermination de la date d’ovulation : quelques méthodes pour comprendre son cycle

Nombreuses sont les méthodes vous permettant de déterminer la date d’ovulation :

Réaliser une courbe de température

Grâce à cette méthode, il est possible de vérifier la présence de l’ovulation dans le cycle et d’estimer la période de fertilité. Chaque matin, prenez votre température au réveil et notez-la sur un graphique. Placez les jours de la semaine à l’horizontale et la température (entre 35 et 38 degrés Celsius) à la verticale. En l’absence d’ovulation, le cercle est plat. La température va baisser pendant l’ovulation, rapidement suivie d’une hausse d’environ 0,5 degré Celsius. Il est nécessaire de prendre sa température dans les mêmes paramètres chaque jour (le matin au réveil et à la même heure) afin de voir clairement l’augmentation de la température corporelle. Il va sans dire que si vous êtes un peu nerveux, les résultats seront faussés.

A lire aussi : quels sont les meilleurs restaurants à Rennes ?

Garder un œil sur votre colonne cervicale

Lorsqu’on introduit un ou deux doigts dans le vagin, on peut recueillir les sécrétions qui entrent en contact avec l’utérus : cette « glaire cervicale » est une matière qui permet aux spermatozoïdes de migrer au moment de l’ovulation. Elle se modifie au cours du cycle, passant d’une texture blanche et friable à une texture translucide ressemblant à du blanc d’œuf. Cette altération indique que l’on approche de la période d’ovulation.

Doser les hormones.

Ces tests sont vendus en pharmacie et permettent de déterminer si l’ovulation est présente ou non : le taux d’hormones produites par l’hypophyse augmente ainsi que le taux d’œstrogènes. Par exemple, une augmentation importante de la LH (hormone lutéinisante) est observée 24 à 36 heures avant l’ovulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.