PSA : une diminution de baisse en 2019

Pour le groupe PSA, 2019 vient de rendre son bilan, et les ventes ont diminué de 10%. Cette baisse est liée au fait que l’organisation n’arrive toujours pas à se mondialiser et reste complètement dépendante de l’Europe. Même avec 3 488 930 véhicules livrés à travers le monde, PSA n’a pas connu de succès par rapport à l’année dernière.

Quelques chiffres à connaitre

Peugeot reste la marque la plus populaire avec 1,46 million de ventes. Cela indique qu’elle est également la plus touchée par ce ralentissement. La suspension des ventes en Iran en mai 2018 a entraîné une baisse de 16,3 % des ventes de Peugeot, qui était la plus grande part de marché de l’entreprise. Avec cette décision, PSA perd 8,8 % de son activité et le groupe 6,6 %. L’Iran a été exclu des zones de vente de PSA, ce qui lui permet de s’appuyer sur l’Europe pour vendre ses voitures.

Dans cette région, 3 029 563 automobiles ont été vendues. Cela représente 86 % des ventes totales. Le groupe Renault y réalise la moitié de ses ventes mondiales. Les soucis de PSA ne vont pas s’arranger avec l’arrivée d’Opel sur le marché. C’est pourquoi les ventes chinoises de l’entreprise sont en baisse constante.

Avec près de 117 000 véhicules vendus, les ventes de PSA en Chine et en Asie du Sud-Est ont chuté de 55 %. La proportion est également en baisse et les marques ne parviennent pas à suivre. Bien que SD se soit concentré sur cette région, l’entreprise n’a pu y vendre que 2 110 véhicules. Il est essentiel de mettre en place une stratégie à long terme, car PSA a déclaré que la marque haut de gamme continuerait à investir pleinement en Chine. Les associations ou les ventes d’actions sont des options.

A lire aussi : Autoroutes : une hausse des prix suite au péage sans barrière

Quelques alternatives sont à mettre en place

PSA mentionne que des efforts d’internationalisation sont en cours dans le cadre d’un effort pour se remettre sur pied. Cela s’ajoute aux lancements d’Opel et de Citroën en Russie et en Inde, qui sont déjà en cours. Par ailleurs, les Chevrons ont commencé à développer des véhicules adaptés à ce marché, dont le potentiel est énorme.

Les ventes de Citroën ont augmenté de 1,2 % en Europe depuis l’année dernière, malgré une baisse de 5,1 %. Le constructeur est sans doute influencé par la situation chinoise et l’effondrement du marché argentin, mais ses ventes européennes ont augmenté de 1,2 % par rapport à l’année précédente.

Le recul de 5,9 % d’Opel sera compensé par une réflexion sur les moyens de mieux se concentrer sur les canaux de vente et les segments lucratifs, selon PSA. La modification de la gamme ne passera pas non plus inaperçue, en raison notamment du retrait des petites Karl et Adam, ainsi que du renouvellement de la Corsa et de la fin anticipée du Mokka X, qui sera remplacé plus tard dans l’année. Pour Peugeot, il y a eu un changement de stratégie marketing pour ses nouvelles berlines 208 et 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.